De tous les sports de balle, le touch rugby est pro- bablement l’un des plus intensifs. A l’instar du rugby, le ballon peut être uniquement porté vers l’avant et passé en retrait à un coéquipier, ce qui oblige tous les attaquants à être sans cesse en mouvement. Ce constat vaut également pour les défenseurs: après chaque «touch» (toucher), ils ont l’obligation de se trou- ver à une distance de cinq mètres du porteur du ballon.

Le succès d’une action offensive ou défensive dépend dans une large mesure du jeu collectif des deux équipes. En touch rugby, cet aspect prime en effet sur les indivi- dualités. Contrairement au rugby, les placages sont pro- hibés et le risque de blessures est ainsi fortement ré- duit. Le touch est l’unique contact physique autorisé. De ce fait, hommes, femmes et enfants peuvent jouer en- semble. En dehors des championnats, les joueurs plus forts ont pour habitude de renforcer les lignes des équipes plus faibles, car l’intensité du jeu en elle-même est plus importante que le résultat final. 

 

Tous ces facteurs font du touch rugby un jeu idéal pour le cours d’éducation physique. Dans les pays où il est né (Australie, Nouvelle-Zélande et Afrique du Sud), il est pratiqué de l’école primaire jusqu’à l’âge de la retraite

avec les mêmes règles. Fair-play, discipline et honnêteté sont ses valeurs principales. Dans le présent cahier pra- tique, les auteurs ont sciemment renoncé à différen- cier les exercices en fonction de l’âge des participants; les variantes de jeu présentées se réfèrent plutôt aux différents niveaux de compétences. Une initiation moderne à un jeu repose avant tout sur une approche globale: on apprend à jouer en jouant! 

 

Matériel

Les cours auront principalement lieu à l'extérieur. En cas de mauvais temps, une salle est réservée.

Affaires et chaussures de sport

Cours